A Grenoble, 3 jours pour faire vivre l’utopie

Un Festival des Utopies Concrètes se termine (provisoirement comme annoncé ici), un autre commence… 

L’association Entropie organise du 11 au 14 octobre à Grenoble « Vivre l’utopie » qui a pour ambition de mettre en lumière des expériences sociétales alternatives qui envisagent des rapports plus démocratiques.

Cette initiative, comme d’autres existantes, incite à imaginer pour les mois qui viennent, la construction de ponts et de liens avec le FUC afin de mettre en commun les expériences et les pratiques et tisser ainsi un véritable réseaux d’échanges et de savoirs, sur la transition, les alternatives ou les luttes locales, le tout sur fond d’utopies concrètes.

Entropie, écrit l’association, « est née du constat de véritables carences de nos formations universitaires qui nous préparent à nous insérer dans le modèle dominant, mais ne nous proposent pas d’alternatives« .

Entropie « entend défendre et valoriser des valeurs essentielles telles que l’entraide, la collaboration et la solidarité, pour ensemble construire et  »vivre l’utopie’‘. L’association veut « non seulement dénoncer le système capitaliste actuel, source apparemment inépuisable d’injustices et d’inégalités, mais surtout valoriser des initiatives, des organisations, des mouvements collectifs qui fonctionnent indépendamment de cette logique économique, quitte à aller à contre-courant« .

Pendant les trois jours d’événements gratuits les 11, 12, 13 et 14 octobre 2012 (télécharger tout le programme ici : vivrelutopie2012), des conférences de personnes témoignant de diverses expériences (scop autogérée, foyer d’hébergement autogéré, collectif de citoyens…) seront proposées ainsi que des interventions théoriques sur différentes questions en lien avec le thème central « utopie et projets de société » (Les faranches, La commune d’Oxaca…).
Des ateliers, notamment sur la prise de décision en groupe et les protocoles de débat seront ponctués de projections de documentaires et de films engagés.