ECObox

ECObox

ECObox est un jardin créé en 2001 dans le quartier La Chapelle, Paris 18ème, un quartier marqué par les voies ferrées et par de nombreux espaces délaissés. L’Atelier d’Architecture Autogérée (AAA) a pu investir un de ces lieux avec le projet d’une expérimentation urbaine, visant à engager les habitants à faire de la « micro-politique » à travers leurs pratiques des lieux.

Ils mettent ainsi en place le premier jardin de l’ECObox dans la cour de la Halle Pajol, selon un système de palettes posées à même le sol, et entre lesquelles des parcelles de jardin sont créées « hors sol », sans altérer le revêtement minéral existant.

Peu à peu les parcelles sont plantées de fleurs, aromates et plantes comestibles, les habitants du quartier prenant ainsi possession du jardin qu’ils entretiennent et étendent progressivement. De nombreux événements, repas, débats, projections de films ponctuent la vie du lieu et l’ouvrent sur l’extérieur.

En 2004, un programme de rénovation urbaine important est lancé et la pérennité du jardin est une première fois menacée par un projet d’équipements publics sur le site de la Halle Pajol.

La mobilisation des habitants pour que le projet se pérennise conduit à la création de l’association ECObox, indépendante de AAA et autogérée par ses membres, et à l’obtention d’une autre friche en attente de projet, sur laquelle le système de parcelles hors sol est repris selon un nouvel agencement.

Quatre ans plus tard, en 2008, la parcelle est récupérée par la ville qui souhaite y créer cette fois une rue et des logements. Des  négociations s’engagent à nouveau et une autre parcelle ferroviaire est attribuée à l’association, non sans mal, en 2009, où un troisième jardin s’organise.

Le système hors sol est repris, amélioré et complété de nombreux autres contenants, issus pour une grande part du recyclage.

Ainsi, la recherche de techniques et de supports de jardinage adaptées au milieu urbain et à ses contraintes devient  la préoccupation de chacun et le support de toutes les créativités.

11 années après sa création, ce jardin continue donc de revendiquer sa place dans les évolutions urbaines en cours. La gestion collective du jardin et son aménagement continuent d’être un support de sociabilité, de solidarité, d’expérimentations et de partage de connaissances.

Ouvert le week-end et pour des événements comme des concerts, bals, projections, ateliers, repas, le jardin accueille l’AMAP La Chapelle, interagit avec d’autres acteurs locaux (écoles, artistes, lieux culturels, jardins partagés) et participe aux mouvements des Villes en transition, des Vergers urbains, des Acteurs du Paris durable, contribuant à préserver et alimenter la biodiversité à Paris, ainsi que l’implication de chacun dans son espace quotidien.

 

Adresse :   8 – 10 impasse de la Chapelle – Paris 18e – métro Marx Dormoy