Festival Agriculture urbaine

Image10-s

 

Le Festival d’Agriculture Urbaine revient les 1er, 2, 3 et 4 mai, puis rebondit entre le 28 juin et le 4 juillet 2014

Pierre  angulaire des alternatives, l’agriculture urbaine ou périurbaine est un  concentré d’utopies concrètes pour réinventer la ville, retrouver un  savoir-faire agricole, recréer du lien, reconnecter le citadin à la  nature, favoriser la biodiversité et surtout, imaginer d’autres mondes.

En  l’espace de quelques mois, ce mouvement a pris son envol : de la  réappropriation potagère et fruitière de délaissés urbains au  développement des potagers sur les toits parisiens, c’est un nouveau  récit qui s’invente quotidiennement.

 Collectifs, citoyens, chacun selon ses moyens et ses envies  a fait de la cité son terrain d’actions, en se réappropriant les espaces  oubliés et interstices bien cachés. Mais alors que ces graines de folie  ne demandent qu’à croître et à s‘étendre, les friches urbaines,  principaux lieux de mise en pratique, deviennent de plus en plus rares, convoitées et pour finir, bétonnées. L’agriculture urbaine elle, en est  alors réduite à la portion congrue, canalisée, enfermée et bien souvent confinée sur des terrains conventionnés, sur les toits ou sur les façades.

 Mais puisque la nature ne supporte pas d’être enfermée entre quatre murs et ne s’accommode pas des sentiers balisés, puisque nous voulons pouvoir laisser vivre notre imagination et se réapproprier nos rues, c’est une nouvelle aventure qui commence. L’agriculture devient hyperlocale et concrète, elle commence dorénavant chez soi et en bas de chez soi.

Avec le Festival de l’Agriculture urbaine elle devient un outil de  mobilisation générale en faveur d’un retour de la nature en ville, une nature libérée et comestible. La pelle et le râteau deviennent les  principaux outils du citadin pour se réapproprier sa ville, son quartier, sa rue et son pied d’immeuble.

Plusieurs rendez vous sont programmés et permettront de découvrir et mettre en pratique: 

Séquence 1. Les 1er, 2, 3 et 4 mai pour découvrir des terrains de reconquête d’une agriculture hyperlocale;

Le 1er Mai :  Jours des Tournesols, à la reconquête des friches urbaines. Les infos à jours ici : guerilla-gardening-france.fr/wordpress/

Le 2 mai : Visite / Découverte d’un projet en permaculture / Agroforesterie, à 25 km de Paris. Départ en vélo prévu, par le canal de l’Ourcq.

Le 3 mai : Rdv dès 14h au croisement de la rue Pajol / Ph de Girard : au programme : fête de quartier, cuisine mobile, rencontres / ateliers pratiques sur le thème de l’agriculture urbaine, music, projection.

En parallèle, dés 14h : Balade exploratoire dans le quartier La Chapelle / Goutte d’Or, avec Jacky Libaud autour des lieux existants et potentiels d’agriculture urbaine

Le 4 mai, dés 10h30 : ateliers de travail autour des lieux potentiels repérés la veille. Picnique dans un jardin partagé du quartier. 14h30 : chantiers participatifs d’agriculture urbaine dans le quartier.

 Le programme complet et les infos seront sur le site festivaldesutopiesconcretes.org

Séquence 2. 

Les 28 et 29 juin pour découvrir la permaculture dans un des sites historiques de l’agriculture urbaine (Montreuil – Murs à Pêche);

Les 30 juin, 1, 2 juillet,  pour mettre en oeuvre des actions et expériences concrètes dans le  quartier La Chapelle. Dans le cadre des Ateliers d’Eté d’Agriculture  urbaine, participez à la mise en œuvre d’une installation mobile  modulaire sur l’esplanade Nathalie Sarraute (18ème);

Les 3 et 4 juillet : atelier de travail sur un site témoin en Seine-Saint-Denis.