Mouvement des Villes en Transition

festivaldesutopiesconcretes.org/wp-content/uploads/2012/09/Transitiontowns-e1284939940519.png 400w" sizes="(max-width: 300px) 100vw, 300px" />villesentransition.net/

Le mouvement de Transition est né en Grande-Bretagne en septembre 2006 dans la petite ville de Totnes. L’enseignant en permaculture Rob Hopkins avait créé le modèle de Transition avec ses étudiants dans la ville de Kinsale en Irlande un an auparavant. Il y a aujourd’hui des centaines d’Initiatives de Transition dans une vingtaine de pays réunies dans le réseau de Transition (Transition Network).

La Transition en question est le passage « de la dépendance au pétrole à la résilience locale ». Les populations locales sont invitées à créer un avenir meilleur et moins vulnérable devant les crises écologiques, énergétiques et économiques qui menacent en agissant dès maintenant pour : réduire la consommation d’énergie fossile ; reconstruire une économie locale vigoureuse et soutenable et retrouver un bon degré de résilience par la relocalisation de ce qui peut l’être ;
acquérir les qualifications qui deviendront nécessaires.

Chaque collectivité locale trouvera par elle-même les actions qui lui conviennent en fonction de ses ressources et de ses enjeux. Il n’y a pas de réponse toute faite. Le modèle de Transition offre un cadre de travail cohérent mais non coercitif.

Pourquoi agir localement ?
-parce que l’économie devra inévitablement se relocaliser en grande partie ;
-parce que c’est le niveau auquel les citoyens peuvent inventer des solutions bien adaptées à leur réalité et passer à l’action ;
-parce que c’est souvent près de nous que se trouvent les gens, les ressources et les solidarités pour agir.