La Mairie du 2e arrondissement

https://festivaldesutopiesconcretes.org/wp-content/uploads/2012/09/Projet4_Mise-en-page-1-150x150.jpg 150w, https://festivaldesutopiesconcretes.org/wp-content/uploads/2012/09/Projet4_Mise-en-page-1.jpg 591w" sizes="(max-width: 276px) 100vw, 276px" />

mairie2.paris.fr/

La Mairie du 2ème arrondissement accueille le jeudi 27 septembre à partir de 18h30 dans la salle Jean-Dame, 17 rue Léopold Belland, la soirée d’ouverture du Festival des Utopies Concrètes, une soirée autour de l’extractivisme et la transition avec des représentants du peuple Sarayaku (Équateur), du Guatemala, des acteurs associatifs (Relocalisons, Collectif « Non au gaz et au pétrole de schiste en Ile-de-France ») ainsi que le collectif belge Barricade.

Le 2e arrondissement a une superficie de 99,2 hectares et comptait au dernier recensement, 22.571 habitants ; toutefois, la très grande fréquentation de ce secteur de Paris porte le chiffre de sa population quotidienne de 80 000 à 120 000 personnes. Il compte 60 000 emplois salariés. Trois pôles fort contrastés s’y côtoient.

A l’ouest de l’arrondissement, le quartier Vivienne-Gaillon est constitué, d’une part, du secteur de l’Opéra, de renommée internationale, délimité par des voies prestigieuses (rue de la Paix, avenue de l’Opéra, boulevard des Capucines) dont l’activité s’articule autour du commerce de luxe, et d’autre part, du secteur de la Bourse, où sont implantés les milieux de la finance (bureaux de change, sociétés financières, établissements bancaires) et de la presse.

Le quartier Sentier, au nord-est de l’arrondissement, reste le centre de la fabrication de prêt à porter et d’accessoires. Une grande partie de la mode française est cousue dans ce quartier, même si celui-ci accueille de plus en plus de petites sociétés spécialisées dans le multimédia en général et internet en particulier, justifiant le surnom de « Silicon Sentier » donné au quartier.

Au sud-est de l’arrondissement, le quartier Montorgueil-SaintDenis est le plus important secteur piétonnier de France, qui représente le cinquième de la superficie de l’arrondissement et où l’activité commerciale prédomine.